«

BIOGRAPHIE

„La Soprano Maya Boog fait honneur a son role-tire en campant une Poppée à la voix irrésistible de sensualité et de charme.“
Le Courrier, Michel Perritaz pour Poppea

Les saisons 2009 – 2015  se présentent sous le signe de prise de rôle très variés:
Maya Boog incarne Mimi dans  une production en direct, coproduction ARTE et Union des télévisions suisses, „La Bohème en banlieu“ .
Au Festival de Radio France elle chante le rôle titre dans un opéra  de Louise Bertin „La Esmeralda“. Elle fait ensuite ses debuts comme Angelica dans „Orlando Furioso“ de Vivaldi, Susanna dans „Le nozze di Figaro“, le rôle titre de „La Calisto“ de Cavalli, Ginevra dans Ariodante de Händel  et le rôle titre dans Manon“ de Massenet à l’Opéra de Bâle. Au Festival de Schwetzingen elle chante Asteria dans „Telemaco“ de Gluck et  le rôle titre dans „La Veuve joyeuse“ à l’Opéra national de Lorraine. En outre elle a été invitée par l’Opéra National de Montpellier pour chanter  Gilda dans „Rigoletto de Verdi et Marguerite dans „Faust“ de Gounod dont Opéra  Magazine parlait d’une révélation à son propos.


Après ses études à Lucerne et à Cologne chez la professeur Klesie Kelly et une année au Studio International de l’Opéra de Zurich, elle obtient son premier engagement à Darmstadt.
De 2001 à 2009, Maya Boog fait partie de l’ensemble de l’Opéra de Bâle ; elle devient bientôt la cantatrice préférée du public, grâce à ses interprétations impressionnantes des rôles comme: Ilia, Pamina, Melisande, Semele, Violetta, Fiordiligi, Gilda, Donna Anna, Marguerite, Mimi, Susanna, La Calisto.

Par la suite, Maya Boog est également sollicitée par l’Opéra de Prague pour La Traviata et par le Menuhin Festival Gstaad pour la première de Casanova de Daniel Schnyder. Elle interprètera Poppea dans l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi au Grand Théâtre de Genève.. A l’Opéra de Vienne et à la Mozartwoche Salzburg  on a pu l’entendre dans le rôle de Pamina dans La Flûte Enchantée , et  elle tient le rôle titre dans Le Coq d'Or de Rimsky-Korsakov   lors du festival de Bregenz.

Son vaste répertoire de concert l’a successivement menée au Concertgebouw orchestre, au Bamberger Symphoniker, au Gewandhaus Orchester, au Tonhalle Orchester, au Sinfonieorchester Basel,au Tasmanian Symphony Orchestra, à tous les Rundfunkorchester en Allemagne, à l’Orchestre de  Radio France et aux  festivals comme festival  de radio France, Menuhin Festival Gstaad et Kissinger Sommer et  elle travaille avec des chefs comme Vladimir Fedoseyev, John Nelson, Bertrand de Billy, Marko Letonja, Thomas Hengelbrock, Marc Albrecht, Lawrence Foster, Mario Venzago, Andrea Marcon, Konrad Junghänel, Asher Fisch, Arnold Oestmann,  Jean -Christoph Spinosi et Anu Tali.

Parallèlement à ses nombreuses apparitions en tant qu’interprète d’opéra, elle se consacre également au Lied et a donné notamment des récitals à la Tonhalle de Zurich, au Konzerthaus de Berlin, au Hessischer Rundfunk, au Stadtcasino de Bâle, au Südwestfunk, à Stuttgart, au Beethoven Marathon de Bonne, au Kissinger Sommer ainsi qu’au Heidelberger Frühling.

Sa grande passion pour la musique baroque l’a menée à une collaboration régulière avec des orchestres renommés comme le Freiburger Barockorchester, l’Akademie für alte Musik de Berlin, La Stagione et le Barockorchester de Francfort, La Cetra et l’ensemble Matheus .
De nombreux CD et enregistrements radio montrent son large spectre musical

Dsc_9925